Isabelle Geli - Artiste Peintre - HOMMAGE ARTISTIQUE INTERNATIONAL AU SURRÉALISME ABSTRAIT. Le 29 septembre à HYERES.

Vue sur ma page Facebook

 
... dernières œuvres 2018 ...
5ième Dimension
Hors frontière
Lueurs Emeraude
Colonne totem
Accord 1
Villes
Au cœur de l'immensité
Retour à la source

Événementiel 2018: HOMMAGE ARTISTIQUE INTERNATIONAL AU SURREALISME ABSTRAIT. Conférences, projections, EXPOSITION-HOMMAGE réalisée par Isabelle GELI peintre, intitulée "Au-dessus d'un réel éloigné".

 Vous pouvez accéder aux vidéos et photos de cet évènement en cliquant sur ces liens: 

youtu.be/uB_gNPEXLSI

www.youtube.com/watch?v=gkn0bvpu9rw

http://www.artisticmuseography.com/grosplan.php#857

www.artisticmuseography.com/grosplan.php#858

 

Ci-dessous le texte intégral de la CONFERENCE-INTERVIEW D' ISABELLE GELI, peintre

 

     A propos de son Exposition-Hommage au Surréalisme Abstrait intitulée "Au-dessus d'un Réel éloigné" Interview par les Editions EDMC, A.Antolini. 

 

- Isabelle GELI, bonjour, aujourd'hui votre exposition rend hommage au Surréalisme Abstrait, comment en êtes vous arrivée au Surréalisme Abstrait ?

 - Isabelle GELI.  J'ai un itinéraire de nombreuses années, j'ai fait du figuratif, j'ai évolué vers l'impressionnisme abstrait, puis cette notion d'abstraction est venue naturellement à moi et le Surréalisme Abstrait correspondait bien à ce que je ressentais...

- C'est-à- dire ?...

- Isabelle GELI. En fait j’exprimais mes ressentis en poussant le figuratif vers l'impressionnisme, petit à petit je me suis éloignée du détail pour aller à l'essentiel , puis j'ai compris qu'avec le Surréalisme, mon inconscient pouvait me faire aller plus loin, exprimer des choses encore beaucoup plus profondes... Des ressentis à l'état brut, qui sortaient de moi et que je transcrivais sur la toile...Tels quels...Une idée une émotion, c'est comme si mon couteau et mon pinceau se promenaient sur la toile sans mon mental, faisant jaillir des émotions, des sentiments…..sans contrôler quoi que ce soit….

- Comment cela se traduit en vous?...

- Isabelle GELI.  C'est très étrange, avec l'impressionnisme abstrait, j'étais toujours dans la relation à l'image... à une forme de réel,qui me rassurait dans ma création , avec le Surréalisme Abstrait que je pratique, je n'ai plus cette relation à l'image qui m'entoure...ni de près, ni de loin, en fait cette image est en moi, au fond de moi, ce n'est même pas une image, mais juste une sensation, un ressenti... Cela m'habite et lorsque cela sort de moi, je peins sans penser à autre chose, sans comparer au réel que je peux connaître, je donne une version intime, personnelle. La peinture que j'exprime est comme enfouie en moi, et je dois la diriger vers l'extérieur de mon être, en restant "débranchée" de tout ce qui peut l'influencer... il y a quelque chose qui dépasse la conscience du présent, du lieu, de l'heure... C'est un peu comme si je me mettais à nu, comme si j atteignais l'être que je suis au plus profond… il y a toujours une part de mystère, d'inconnu…. Je dis souvent “je peins ce que je suis et je suis ce que je peins”

- Vous n'avez pas la notion du temps ou de l'entourage lorsque vous peignez ?

- Isabelle GELI. Exactement, en fait c'est secondaire, l'heure, le lieu, la date, le tableau n'a rien à voir avec tout ça...c'est comme si je rentrais dans une autre dimension, en dehors du réel ou rien n'est palpable … Je peins des images, des ressentis, des sensations, des émotions qui sont en moi..et cela se traduit par de la gestuelle, des couleurs, des signes qui sont en moi, sans contrôle ... D'où cela vient-il ?..de moi bien sûr, de mon ressenti profond, c'est en moi, dans mon inconscient, et je ne sais pas depuis quand, peut-être depuis mon enfance... et je l'exprime aujourd'hui comme cela...

- Dans certains de vos tableaux ont voit souvent de volumes se refléter comme dans l'eau?...

- Isabelle GELI. C'est du Surréalisme Abstrait, avec ma vision personnelle et indépendante, c'est-à-dire mon style, ce sont mes marines en abstrait impressionniste qui ont évolué vers ce surréalisme abstrait, en fait si vous regardez bien et je ne m'en suis aperçue que bien plus tard...après avoir fait plusieurs de ces toiles, j'ai finalement compris que ce qui se miroitait dans l'eau c'est en fait mon inconscient... et c'est ensuite que ça émerge, plus nettement et se pose ainsi sur la toile ma part d'inconscient profond, qui surgit et se fond dans le présent sur la toile, plus lisible, comme si c'était une partie d'inconscient qui remonte à la surface depuis les profondeurs de mon être enfoui sous sa surface... J'ai également ressenti cette sensation avec d'autres de mes toiles, qui semblent une fois achevées,  selon ce qu'on m'en a dit, remonter d'une sorte de fond marin... Je pense qu'en fait j' exprime, sans le vouloir, une remontée du fond de mon inconscient….. Un peu perdu entre le réel et l'irréel, prenant conscience que c' est de plus en plus l'inconscient qui prime dans mes œuvres.

- Quel sens donnez vous a vos signes ?

- Isabelle GELI.  Ils n'ont pas de sens...Ils font partie de moi, de ma peinture, ils émergent comme toute ma peinture, sans crier gare,  comme un langage intérieur. Et parfois ils me surprennent moi même ! Ce sont des messages irréels, parfois indécodables, mais ils font partie de moi, de ma vérité secrète... Je vais avec ma peinture au cœur du mystère qui m'habite...Je le découvre, ces signes me paraissent parfois venir de très loin, du passé, mais je ne sais pas ni pourquoi, ni comment...

- Votre style et coloré mais sobre, votre geste est vif et puissant, parfois plus précis, léger, quelle est votre façon de créer ?

- Isabelle GELI.  Il y a une différence entre les couleurs de base, ou de fond qui sont plus douces et lissées, qui créent un contraste avec les touches plus intenses et colorées que je pose. Cela correspond certainement à ce que je suis aujourd'hui, je retrouve mon authenticité dans ma façon de m'exprimer sur la toile. Le mouvement est très important, il n'est pas calculé, parfois juste dirigé, c'est d'abord un "lâcher-prise" devant l’œuvre à conduire, et cela joue sur tous les aspects du tableau, l'intensité des couleurs aussi... Mes couleurs jouent avec la lumière, je recherche parfois des à-plats avec mon couteau pour garder l'intensité plus forte de la peinture, je construis directement le tableau sur la toile, sans schéma prédéfini....Je vais ensuite aussi sur des dimensions plus graphiques avec mes signes, mes lignes, mes traits, mes touches colorées...Tout doit venir sans que soit mis de barrières par la raison... Le mental, le formatage académique n'ont plus leur place. C'est le "lâcher-prise" qui prédomine... Je suis déconditionnée de l'environnement quand je peins, je veux trouver d'autres voies inédites... je pars dans mon monde à moi, comme si mon intérieur avait des quantités de messages à dire à l'humanité… J'aime dire "mon beau"... En fait c'est peut-être cet "ailleurs" qui est en moi ... cela ressemble à un paradis perdu, mais inconnu, après lequel je cours... c'est un mystère...

- Quelle différence faites-vous entre Surréalisme et Abstraction ?

- Isabelle GELI. C'est une question difficile, mais je vais essayer d'y répondre... Le Surréalisme dans les années 1930 a lancé une nouveauté à partir du manifeste du Surréalisme d'André Breton de 1924. Breton était un homme génial dans le XXème siècle. Grâce à lui, non seulement l'art à progressé, mais la culture en général et cela non seulement en France, mais aussi dans le monde. Nous lui devons beaucoup et son apport à la société est immense. Il restera une personnalité hors du commun. Je me retrouve dans son Surréalisme pour sa liberté d'expression picturale absolue, la liberté technique pure pour créer l’œuvre hors de toute référence, c'est un vrai moyen d'évolution pour un peintre... L'abstrait est chez moi en fait un besoin, cette nécessité d'aller au delà de l'image, trouver un autre horizon à l'acte de peindre, ajouter une interprétation supplémentaire, non figurative, aux signaux du subconscient. Aussi je me sens très à l’aise dans ce Surréalisme Abstrait, dans mon style personnel bien sûr de Surréalisme Abstrait, parce que pour moi, Surréalisme et Abstraction s'interpénètrent étroitement, vont bien ensemble. Ne plus penser à rien et peindre en toute liberté d'expression ce qui remonte des profondeurs de notre conscience, de notre culture aussi, tout est enfoui pêle-mêle en nous....Pour moi un tableau est un moment de clarté, comme une lumière intérieure qui apparaît et que je fixe sur la toile. La réalité nous entoure, est là.... mais la réalité de notre intérieur est très différente, compliquée, c'est notre conscience, mais aussi notre vécu, qui font que nous sommes ce que nous sommes aujourd'hui...Le Surréalisme Abstrait est selon moi, le moyen le plus puissant pour exprimer son intériorité par l'art, par l'esthétique, exprimer aussi de l’inconscient collectif... C'est un moyen de faire ressentir aux autres, aux spectateurs, les parties de notre vécu humain, notre histoire humaine, qui est la leur aussi. A travers certains de mes tableaux, ils peuvent se projeter et avoir des ressentis, les partager peut-être...J'essaie au travers de mes œuvres de transmettre du bonheur, de la lumière, du positif, ce que j'appelle “mon Beau", la partie heureuse qui est au fond de moi et que je voudrais faire transparaître et partager dans l'espoir d'apporter un peu de paix dans ce monde….

 

 

Isabelle GELI peintre - Interview sur son Exposition-Hommage au Surréalisme Abstrait intitulée "Au-dessus d'un Réel éloigné" - Interviewée par les Editions EDMC A.Antolini EDMC Septembre 2018 - Catalogue des Evénementiels Histoire de l'Art EDMC. (c) 2018. 

 

Qui suis-je ?

Création d'une toile

Dernière création 2018

Accord 1